browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Seligman : le renouveau de la Route 66

Seligman.
Posted by on 27 octobre 2009

Avec ses 450 habitants, la bourgade de Seligman n’a même pas le statut de commune. Mais c’est pourtant de là qu’est parti le vaste mouvement de renouveau qui a relancé dans le monde entier l’intérêt pour la Route 66…

« étape précédente : Williams et Grand Canyon

Dans ce coin de l’Arizona, les villages sont rares. Après Williams, la minuscule bourgade d’Ash Fork ne s’est toujours pas remise de son contournement par l’Interstate 40. Mais la « DeSoto’s Beauty and Barber Shop » est toujours là ! Installée dans une ancienne station-service, cette boutique de barbier se distingue par… sa DeSoto 1958 installée sur son toit. Difficile de la rater !

DeSoto Beauty & Barber Shop (Ash Fork).

DeSoto Beauty & Barber Shop (Ash Fork).

Si le visiteur pressé pourra faire abstraction d’un arrêt à Ash Fork, le pèlerinage à Seligman est en revanche obligatoire ! Ce petit village est en effet le berceau du renouveau de la Route 66 : c’est ici qu’a été créée la première association destinée à préserver la Route Mère, en 1987.

Seligman.

Seligman.

Pourquoi ici ? Sans doute parce que toutes les villes entre Seligman et Topock, à la frontière californienne, ont beaucoup souffert d’être contournées par l’autoroute. L’autoroute qui ne s’embarrasse pas des villages et préfère tirer tout droit à travers le no man’s land de ce coin de l’Arizona.

Seligman.

Seligman.

C’est à Angel Delgadillo, un barbier de Seligman, que l’on doit la création de la Route 66 Association of Arizona. « Dans les premières années, nous accueillions beaucoup, beaucoup de monde dans cette petite ville. Nous rencontrions toutes sortes de gens : des pauvres, des soldats, des camionneurs, des familles en vacances… », raconte Delgadillo dans le livre de Michael Wallis, Route 66 : The Mother Road.

Angel Delgadillo avec un client en 2011 (photo CC Flickr/Leo Reynolds)

Angel Delgadillo avec un client en 2011 (photo CC Flickr/Leo Reynolds)

« Quand nous avons été contournés par l’Interstate en 1978, les affaires ont commencé à décliner, mais nous avons lutté et les plus forts ont survécu. Nous avons attendu que le monde nous redécouvre et se rappelle que la Route 66 n’avait pas été totalement détruite. Nous avons formé notre association, et avons rapidement vu les résultats : beaucoup de gens quittèrent l’autoroute et revinrent dans nos villes, sur la vraie Route. Ils viennent toujours. Je pense qu’ils ne nous abandonneront jamais. »

La boutique de souvenirs d'Angel Delgadillo.

La boutique de souvenirs d’Angel Delgadillo.

Angel Delgadillo tient toujours la boutique, avec l’aide de ses enfants, et l’homme toujours jovial continue de couper la barbe aux visiteurs de passage. Et ils sont nombreux, ces fans de la Route 66 venus du monde entier pour acheter quelques souvenirs, mais surtout pour discuter entre passionnés de la Route Mère. Au milieu du cabinet d’Angel trône toujours le fauteuil au cuir patiné par le temps, et les murs sont tapissés des cartes de visite des milliers de gens qui sont passés par là.

Le fauteuil de barbier d'Angel Delgadillo.

Le fauteuil de barbier d’Angel Delgadillo.

À une centaine de mètres de là se tient un autre point de repère des fans de la Route 66 : le Snow Cap Drive-In. Ce petit fast-food a été fondé en 1953 par… Juan Delgadillo, le frère d’Angel. Juan nous a hélas quittés en 2004, à l’âge de 88 ans, mais le Snow Cap reste ouvert. Et l’humour décalé de l’ancien propriétaire est toujours là : vous trouverez ainsi au menu du « poulet mort », des « cheeseburgers avec fromage » et des « hamburgers sans jambon » (ham en anglais). Vous l’aurez compris, à Seligman, on aime bien rigoler !

Le Snow Cap Drive-in de Seligman (photo CC Flickr/Brett Kiger)

Le Snow Cap Drive-in de Seligman (photo CC Flickr/Brett Kiger)

étape suivante : Grand Canyon Caverns »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *