browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Grand Canyon Caverns : un temple souterrain !

Les Grand Canyon Caverns, où sont parfois célébrés des mariages !
Posted by on 28 octobre 2009

Les Grand Canyon Caverns sont à plus de 40 kilomètres de l’Interstate la plus proche. Normalement, cela aurait du suffire à condamner cette attraction à la disparition pure et simple. Mais non : près de 100 000 touristes continuent chaque année de faire un copieux détour pour admirer cette étonnante grotte asséchée.

« étape précédente : Seligman

Avec une température de quatorze degrés toute l’année, mais surtout seulement 2 % d’humidité, les Grand Canyon Caverns sont une curiosité naturelle. En effet, seulement 3 % des grottes recensées dans le monde affichent un taux d’humidité aussi faible. Mais la découverte de ces grottes du Grand Canyon tient du plus pur hasard.

L'entrée des Grand Canyon Caverns (photo CC Flickr/gebl).

L’entrée des Grand Canyon Caverns (photo CC Flickr/gebl).

Un soir de 1927, un bûcheron du nom de Walter Peck se rend à une partie de poker. En passant par là, il perd l’équilibre et manque de tomber dans un trou qui semble bien profond. Intrigué, Peck revient le lendemain aidé de quelques amis pour tenter une première exploration. On comprend sa motivation : la région était alors prisée des aventuriers à la recherche de métaux précieux, et la ville d’Oatman, un peu plus loin sur la Route 66, était une destination prisée de la Ruée vers l’or.

Walter Peck.

Walter Peck.

Walter Peck eut une divine surprise quelque 45 mètres plus bas : non seulement il venait de découvrir une grotte aux dimensions apparemment immenses, mais à certains endroits, les parois se paraient de reflets décidément bien brillants. Peck exulta : il venait, pensait-il, de découvrir une caverne remplie d’or et de diamants !

Les Grand Canyon Caverns.

Les Grand Canyon Caverns.

Ce n’est qu’après avoir acheté le domaine que Walter Peck eut une grosse déception. Ce qu’il prenait pour de l’or n’était en réalité que de l’oxyde de fer, c’est à dire… de la rouille ! Quant aux brillants diamants, il se révèrent finalement n’être que des cristaux de sélénite, une variété de gypse.

Les Grand Canyon Caverns.

Les Grand Canyon Caverns.

Peck ne renonça pas pour autant à faire des affaires avec « sa » grotte. Il organisa rapidement des visites de la caverne, moyennant 25 cents. À l’époque, la promenade était avait des relents d’aventure, et les valeureux touristes descendaient à l’aide d’une corde ! Rapidement, on installa une échelle, puis un escalier, et enfin un ascenseur en 1962. Dans le même temps, la grotte changea plusieurs fois de nom : « Yampai Caverns », « Coconino Caverns » puis « Dinosaur Caverns ».

Les Grand Canyon Caverns, où sont parfois célébrés des mariages !

Les Grand Canyon Caverns, où sont parfois célébrés des mariages !

Dans les années cinquante, des scientifiques ont tenté de déterminer jusqu’où s’étendaient les immenses cavernes. Plutôt que d’explorer une à une la multitude de galeries, des ingénieurs installèrent des fusées émettant une épaisse fumée rouge, puis explorèrent les environs dans les jours qui suivirent afin de repérer des ouvertures par lesquelles la fumée pourrait s’échapper… en vain. Ce n’est que plusieurs semaines plus tard que des Rangers signalèrent une fumée rouge émise par une paroi du Grand Canyon… à 100 kilomètres de là ! Dans la foulée de cette étonnante découverte, la grotte devient «Grand Canyon Caverns» en 1962.

Les Grand Canyon Caverns.

Les Grand Canyon Caverns.

À peu près au même moment éclate la Crise des Fusées de Cuba : la Guerre Froide est à son paroxysme, et la population américaine vit dans la crainte d’une troisième guerre mondiale et d’un holocauste nucléaire. Le gouvernement américain décide alors de sélectionner dans tout le pays des sites stratégiques dans lesquels la population pourrait s’abriter. Les Grand Canyon Caverns sont retenues, et plusieurs tonnes de nourriture, d’eau potable et de matériel médical sont déposés dans les grandes salles souterraines.

Les Grand Canyon Caverns devaient servir d'abri en cas de guerre nucléaire, d'où ces importants stocks de vivres et de médicaments ! (photo CC Flickr/Lauri Väin)

Les Grand Canyon Caverns devaient servir d’abri en cas de guerre nucléaire, d’où ces importants stocks de vivres et de médicaments ! (photo CC Flickr/Lauri Väin)

Presque cinquante ans plus tard, ces rations de survie sont toujours là : les remonter coûterait trop cher. Le plus étonnant ? Elles sont – paraît-il ! – encore utilisables, l’atmosphère extrêmement sèche et la température fraîche régnant dans la grotte les ayant protégées.

Ce lynx roux s'est retrouvé prisonnier des Grand Canyon Caverns il y a plus de 150 ans. La sécheresse de la grotte l'a littéralement momifié !

Ce lynx roux s’est retrouvé prisonnier des Grand Canyon Caverns il y a plus de 150 ans. La sécheresse de la grotte l’a littéralement momifié !

La grotte n’aura pas été aussi accueillante avec les êtres vivants qui s’y seront aventurés au cours des millénaires. On y a retrouvé au fil des années les dépouilles de deux indiens Hualapai, celle d’un lynx littéralement momifié par l’atmosphère ultra sèche, ainsi que le squelette d’un paresseux tombé dans la caverne il y a plus de 11 000 ans.

étape suivante : Hackberry et Kingman »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *