browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Galena : mines et prohibition

Galena, KS.
Posted by on 10 octobre 2009

La brève incursion de la Route 66 au Kansas se fait à travers une région industrielle largement sur le déclin, marquée par d’intenses luttes syndicales et par l’héritage d’une prohibition qui a duré ici bien plus longtemps que partout ailleurs aux États-Unis…

« vers la présentation du Kansas

Sa grandeur et sa décadence, cette région des États-Unis la doit à l’exploitation de son sous-sol. Les précieux minerais que la sueur des hommes parvint à extraire des profondeurs de la terre étaient le charbon, mais surtout le plomb et le zinc. Le zinc, dont le sud-est du Kansas resta pendant près d’un demi siècle le plus grand pourvoyeur au monde.

La maison d'un mineur, comté de Cherokee, Kansas (photo Arthur Rothstein, Library of Congress)

La maison d’un mineur, comté de Cherokee, Kansas (photo Arthur Rothstein, Library of Congress)

Une exploitation qui ne se fit pas sans heurts. Lorsque les syndicats tentèrent de s’installer dans les mines au cours des années 30, grévistes et milices des industries locales s’affrontèrent dans les rues. Le sang des ouvriers coula sur la Route 66.

Galena, KS.

Galena, KS.

Aujourd’hui, les mines ferment les unes après les autres. Les réserves de charbon sont épuisées. Celles de zinc et de plomb le seront peut-être bientôt. Résultat, il n’y a plus assez de travail ici, et la population du comté de Cherokee a baissé de moitié par rapport au début du XXe siècle. Les rues de Galena, du nom de la galène, un type de plomb très abondant dans la région, sont aujourd’hui désertes et longées de maisons abandonnées. Dans les champs, les mines désaffectées se rappellent parfois au souvenir des vivants : les galeries abandonnées s’effondrent, provoquant des éboulements en surface.

Une maison abandonnée à Galena, KS.

Une maison abandonnée à Galena, KS.

Et il serait mal vu de noyer son désespoir dans l’alcool. Le Kansas fut en effet très longtemps un «dry state», un état d’où les «liqueurs toxiques» (sic) furent bannies. Premier des États-Unis à adopter la Prohibition, dès 1881, soit… 38 ans avant que l’interdiction ne soit établie au niveau fédéral ! Une interdiction qui ne sera partiellement levée en qu’en 1948, mais la vente d’alcool dans les bars restera défendue jusqu’en… 1987. Aujourd’hui encore, 25 comtés – dont celui de Cherokee, que traverse la Route 66 – sont toujours «dry» : seule la vente d’alcool au détail y est autorisée.

Des policiers détruisant une cargaison d'alcool au Texas en 1920 (photo Robert Runyon, Library of Congress)

Des policiers détruisant une cargaison d’alcool au Texas en 1920 (photo Robert Runyon, Library of Congress)

Terminons notre escale à Galena sur une note plus positive. La petite ville recèle en effet une célébrité : son… camion de dépannage ! En effet, lorsque John Lasseter, le réalisateur du film d’animation Cars, fit ses repérages le long de la Route 66, guidé par l’auteur et historien Michael Wallis, il tomba en arrêt devant ce vieux camion rouillé et déglingué, stationné devant un vieux garage alors à l’abandon. Cet antique bahut International Harvester lui inspira le personnage de Mater (Martin dans la V.F.), l’inséparable compagnon de Flash McQueen !

Le camion ayant inspiré Mater (Martin), la dépanneuse du film Cars.

Le camion ayant inspiré Mater (Martin), la dépanneuse du film Cars.

vers la présentation de l’Oklahoma »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *