browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Catoosa/Tulsa : grandeur et décadence

Tulsa en 1909 (détail d'une photo de Clarence Jack, Library of Congress)
Posted by on 14 octobre 2009

À Tulsa, la Route 66 s’enfonce au cœur de l’Oklahoma. Une terre dont le sous-sol riche en pétrole fit la fortune, mais dont le déclin semble aujourd’hui inexorable.

« étape précédente : Foyil

Après les étonnants totems de Foyil, un autre genre de géant nous attend à Catoosa, à l’est de Tulsa : une souriante baleine bleue ! La bête en béton et en acier fut construite par Hugh S. Davis, un habitant de Catoosa, au bord d’un étang situé sur sa propriété. Haute de 6 mètres et longue de 24, la baleine a nécessité deux ans de travail pour Hugh Davis, assisté de quelques voisins, pour la plupart bénévoles. Au temps de sa gloire, l’étonnante installation servait de piscine, pour la plus grande joie des petits.

La "Blue Whale" de Catoosa dans les années 1970 (photo © www.bluewhaleroute66.com)

La « Blue Whale » de Catoosa dans les années 1970 (photo © www.bluewhaleroute66.com)

Après des années d’abandon, la baleine a retrouvé des couleurs, mais plus question de se baigner dans ces eaux saumâtres : la Blue Whale est désormais intégrée dans un jardin public.

La Blue Whale de Catoosa aujourd'hui (photo Carol Highsmith/Library of Congress)

La Blue Whale de Catoosa aujourd’hui (photo Carol Highsmith/Library of Congress)

À deux pas de là, il est possible d’emprunter un ancien tracé de la Route 66, contourné en 1957. On comprend pourquoi : le vieux pont en acier avec un tablier en bois pouvait difficilement supporter un trafic important ! L’ouvrage à voie unique est aujourd’hui fermé à la circulation, obligeant le visiteur à rebrousser chemin.

Un vieux pont désaffecté sur un ancien tracé de la Route 66 près de Catoosa.

Un vieux pont désaffecté sur un ancien tracé de la Route 66 près de Catoosa.

Catoosa est à plus de 700 kilomètres de la mer. Pourtant, la ville a l’étonnant privilège d’être considéré comme un port maritime, qui relie Tulsa au golfe du Mexique par le biais de la rivière Arkansas ! Quant à l’ancienne gare, elle accueille désormais les bureaux de la Catoosa Historical Society, ainsi qu’un musée de l’histoire locale.

L'ancienne gare de Catoosa accueille désormais un petit musée.

L’ancienne gare de Catoosa accueille désormais un petit musée.

C’est en 1901 que fut creusé le premier puits de pétrole à Tulsa. Quatre ans plus tard, un gigantesque gisement est découvert à Glenpool, au sud : le boom économique de Tulsa est immédiat. La population passe d’un millier d’habitants au début du siècle à plus de 140 000 en 1930 !

Tulsa en 1909 (détail d'une photo de Clarence Jack, Library of Congress)

Tulsa en 1909 (détail d’une photo de Clarence Jack, Library of Congress)

À mesure que de nouveaux gisements sont découverts, la ville s’autoproclame « Capitale mondiale du pétrole ».

Changement d'équipe à la raffinerie Mid-continent (photo John Vachon/Library of Congress)

Changement d’équipe à la raffinerie Mid-continent (photo John Vachon/Library of Congress)

Ce trésor lui permet de résister à la Grande dépression, et assure la richesse d’une population qui bâtit nombre de bâtiments de style Art Déco, alors très en vogue. Certains d’entre eux subsistent encore aujourd’hui.

La Boston Avenue Methodist Church de Tulsa, bâtie en 1929, est l'une des rares églises de style Art Déco au monde (photo CC Flickr/Robert Blackie)

La Boston Avenue Methodist Church de Tulsa, bâtie en 1929, est l’une des rares églises de style Art Déco au monde (photo CC Flickr/Robert Blackie)

Mais la chute est d’autant plus brutale : au début des années 1980, le prix de l’or noir dévisse soudainement et Tulsa est durement touchée. Les industries pétrolières émigrent au Texas, à Houston, et le centre-ville souffre.

Le bâtiment Art Déco de la Tulsa Monument Company (photo CC Flickr/Bill_Oswald)

Le bâtiment Art Déco de la Tulsa Monument Company (photo CC Flickr/Bill_Oswald)

Malgré des tentatives de recentrer l’économie locale autour de l’aviation, des télécoms et d’internet, Tulsa porte toujours les cicatrices de son déclin : celle qui fut désignée par Time Magazine comme « la plus belle ville d’Amérique » fait aujourd’hui peine à voir.

Downtown Tulsa (photo CC Flickr/cjdaniel_)

Downtown Tulsa (photo CC Flickr/cjdaniel_)

étapes suivantes : Sapulpa et Tank Farm »

2 Responses to Catoosa/Tulsa : grandeur et décadence

  1. Blue Whale

    Thank you for visiting our little part of the world! We love our French visitors and appreciate you making mention of me.

    We hope to see you again soon!

    Bonne chance et bons voyages!

  2. Vincent Desmonts

    You’re welcome ! 🙂 Also, feel free to drop a line (even in english, we’re open-minded !) on our forum : http://forum.laroute66.fr/

    Cheers !

    Vincent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *