browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Foyil : la capitale des totems

La "9 feet highway".
Posted by on 13 octobre 2009

Aux temps de sa splendeur, la Route 66 a toujours attiré beaucoup de monde. Y compris des artistes plus ou moins marginaux…

« étape précédente : Miami, OK

En quittant Miami, deux options s’offrent au voyageur : soit suivre le tracé récent de la Route 66, qui emprunte l’actuelle route 69, soit continuer tout droit sur Main Street afin de rejoindre la route 130 Est. On se retrouve alors sur la célèbre « 9-feet Highway », une portion de la Route 66 qui remonte aux années 20-30. À l’époque, seule la partie centrale de la Route était pavée, laissant de larges bas-côtés en gravier afin de faciliter le croisement de véhicules. On comprend aisément pourquoi le trafic fut finalement dérouté vers une route plus large !

La "9 feet highway".

La « 9 feet highway ».

Quelques miles plus loin, la Route 66 croise l’interstate 44 au niveau de Vinita. C’est ici, à cheval sur l’autoroute, que se trouve… le plus grand restaurant McDonald’s du monde ! 😉

Le plus grand McDonald's du monde se trouve à Vinita, Oklahoma !

Le plus grand McDonald’s du monde se trouve à Vinita, Oklahoma !

On arrive ensuite à Foyil, minuscule bourgade s’étirant le long de la Route 66. Le village vénère son héros : Andy Payne, vainqueur en 1928 du Bunion Derby, la grande course à pied entre Los Angeles et New York qui empruntait l’intégralité du tracé de la Route 66.

La statue d'Andy Payne, à Foyil.

La statue d’Andy Payne, à Foyil.

Un incroyable défi de plus de 5 500 kilomètres, qu’Andy Payne remporta après un marathon de 573 heures !

La statue d'Andy Payne, à Foyil.

La statue d’Andy Payne, à Foyil.

Mais le plus étonnant reste encore à venir : à quatre miles à l’est de Foyil se trouve le Totem pole park, où trônent quelques totems impressionnants, dont le plus haut du monde : plus de 27 mètres ! Historiquement, l’Oklahoma fut une terre d’exil pour les populations indiennes, chassées dès le XIXè siècle par l’installation des colons européens à l’est du Mississippi. Aujourd’hui encore, cet héritage est indiqué sur les plaques d’immatriculation de l’état, qui portent l’appellation « Native America ».

Le Totem pole park, près de Foyil.

Le Totem pole park, près de Foyil.

Pourtant, le Totem pole park n’a rien à voir avec une quelconque implantation indienne. Il fut en effet édifié entre 1937 et 1962 par Nathan Edward Galloway, un sculpteur missourien né en 1880. L’homme y consacra toute sa retraite, se levant tous les jours dès cinq heures du matin et travaillant jusqu’au coucher du soleil.

Le Totem pole park, près de Foyil.

Le Totem pole park, près de Foyil.

La construction du grand totem lui prit onze ans, et réclama 28 tonnes de ciment et 6 tonnes d’acier pour la structure ! Il est recouvert de 200 gravures, surmontées des figurines grandeur nature de quatre indiens représentant chacun une tribu différente.

Le Totem pole park, près de Foyil.

Le Totem pole park, près de Foyil.

Après la mort d’Ed Galloway, en 1962, le Totem pole park fut abandonné et les sculptures souffrirent des intempéries et du vandalisme. Il fallut attendre les années 90 pour qu’un véritable effort de restauration soit entrepris.

étapes suivantes : Catoosa et Tulsa »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *